VIETNAM

LE GROUILLEMENT DE HO CHI MINH CITY

By on 22 juin 2018

Après notre arrivée rocambolesque à Ho Chi Minh City, il est enfin temps de découvrir la ville.

Lundi 25 décembre. Le réveil est difficile au Blue River Hotel ! Finalement notre chambre n’est pas encore prête, alors on file prendre un petit déjeuner : café et crêpe à la banane.

L’hôtel est situé dans le District 1, parfait pour se balader à pied jusqu’aux musées, etc. Les chambres sont confortables, et le personnel est agréable. Si cet hôtel t’intéresse, pense à demander une chambre avec une fenêtre sur la rue (oui il existe des fenêtres qui ne donnent nulle part, oui oui), et évite la chambre du premier étage (très bruyante le matin).

Le temps est à l’orage aujourd’hui, mais on décide quand même de profiter de la ville, en cette journée pluvieuse de Noël 2017 !

Toute personne ayant eu la chance de voyager au Vietnam vous le dira : il y a des scooters, partout, tout le temps, de toutes sortes, avec un nombre toujours plus surprenant de passagers ! Comme un banc de poissons parfaitement synchronisé, les scooters circulent dans un ballet à l’apparence anarchique, mais qui est en réalité très organisé.

Habituée à ça depuis mon premier voyage au Vietnam, Nicolas lui n’est pas très à l’aise. Mais une fois qu’il comprend comment traverser cette horde de véhicules assez effrayants, la balade se fait avec plus de sérénité !

TIPS : Les vietnamiens ne prennent pas vraiment en compte les passages piétons ou les feux rouges. Ces derniers ont été installés il y a peu de temps.  Pour traverser, il faut s’avancer lentement et lever la main en faisant des ‘coucous’. Attention, il ne faut pas s’arrêter ou accélérer, sinon ils n’ont pas le temps de gérer leur trajectoire. 

Notre premier arrêt : le Musée des Vestiges de la Guerre. 

  • Entrée : 15 000 dongs/pers (soit environ 0,40€) → Je crois que l’entrée est passée à 40 000 dongs récemment. 
  • Ouvert tous les jours, de 7h à 12h et de 13h30 à 17h.
  • ATTENTION : les images sont parfois très dures, certaines salles sont à éviter pour les enfants.

Ce musée propose une exposition de reliques de la Guerre d’Indochine et de la Guerre du Vietnam : photos et armes à l’intérieur, mais aussi avions, chars, et autres machines de guerre dans la cour extérieure. Une salle entière est dédiée aux dégâts causés par l’Agent Orange (gaz utilisé par l’armée américaine durant la guerre) et qui a encore aujourd’hui des répercussions sur les Vietnamiens. 

Malgré le discours assez biaisé qui est tenu dans ce musée, je pense que c’est un lieu très important, qui mérite une grande considération. Ce musée a eu plusieurs noms au cours de son histoire, et ils en disent beaucoup sur les opinions des gouvernements. Même si cette période est racontée par les Vietnamiens, il est important de comprendre l’histoire de ce pays pour en saisir la beauté.

Ensuite nous allons manger dans un coin très jeune avec une ambiance sympathique: une sorte de place qui regroupe plusieurs stands où l’on peut trouver toutes sortes de street food ! Avec Nicolas on prend une sorte de petit burger au poulet frit avec un pain blanc assez étrange. Ils ont aussi une option veggie il me semble.  Le stand s’appelle ‘Got Bun ?‘ et sert aussi des huitres. En tout cas, ce repas est un vrai régal ! 
Pour deux buns (2 x 70 000 dongs), une Heineken (25 000 dongs) et une Desperados (35 000 dongs), nous en avons pour 200 000 dongs (soit 8€). Vous pouvez aussi manger pour beaucoup moins cher dans de véritables stands de street food.

Après ça, on passe faire du change à Ben Thanh Market pour la suite du voyage. Je recommande Ha Tam Jewelry où nous sommes allés à plusieurs reprises, le taux de change est très correct (j’avoue que je recompte quand même 5 fois après…). 

TIPS : Si tu trouves un bureau qui propose la monnaie qui t’intéresse, essaye de faire du change avant de partir en voyage. Personnellement, j’ai fait le change à Magenta à Paris. Cela te permet de prendre le taxi tranquillement en arrivant à destination, sans te soucier de la monnaie à l’aéroport. 

Après être passés récupérer les clés de la nouvelle chambre à l’hôtel, on repart visiter la Cathédrale Notre-Dame de Saïgon et la Poste Centrale. Ces deux bâtiments ont été construits par les français durant la colonisation et se détachent des paysages qui les entourent. Malheureusement, on arrive trop tard pour visiter la Poste Centrale, mais on a au moins l’occasion de la voir illuminée !

On tombe presque par hasard sur la salle de jeu du Diamond Plaza Hotel, qui se situe au dernier étage. Ils proposent plusieurs jeux d’arcade, un Escape Game, et d’autres activités.  On y passe une petite heure à jouer en amoureux, et on se marre bien !

Avant de rentrer à l’hôtel, on dîne dans un restaurant coréen, le Cocodak Korean Restaurant. Je ne conseille pas vraiment cet endroit, le repas est assez onéreux et pas vraiment savoureux (400 000 dongs pour un plat à partager et deux boissons, soit 16€).

ITINÉRAIRE DE NOTRE JOURNÉE À HO CHI MINH CITY

Le lendemain, mardi 26 décembre, on se prépare à partir pour Can Tho. Mais j’apprends que dans la nuit, un typhon a fait pas mal de dégâts là-bas. Donc, dès le réveil je commence à stresser pour notre trajet en bus. Ayant déjà testé le bus vietnamien l’année passée, je sais qu’ils roulent comme des tarés. Pleine de scénarios tragiques quant à notre voyage, je demande à l’employée de l’hôtel de me rassurer au moins quatre fois ! Nicolas décide de me faire prendre l’air avant l’arrivée de notre Uber.

Le September 23 Park, et ses occupants, ont raison de moi, et je finis par me détendre.

Le Uber nous mène à la gare routière de Ho Chi Minh City, pour à peine 91 000 dongs (soit moins de 3,5€).


Pour lire la suite de nos aventures à Can Tho, il faut attendre le vendredi 6 juillet ! En attendant, tu peux lire (ou relire) mes autres articles !

MOTS-CLES
RELATED POSTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

SARAH
SÈTE, FRANCE

Hello, je m'appelle Sarah ! Jeune française passionnée de cinéma, c'est dans mes voyages que je trouve l'inspiration. Si mes voyages et mes pensées résonnent avec tes propres envies (ou si tu aimes tout simplement les belles histoires accompagnées de jolies images), alors bienvenue dans mon carnet !