VIETNAM

ASIANA AIRLINES ET NOËL DANS L’AVION

By on 20 juin 2018

Ça y est, c’est enfin le jour du départ. Samedi 23 décembre, Nicolas et moi on se réveille à Paris, et on a déjà la tête dans les nuages.

Le vol n’est qu’à 19h, mais on est déjà ready pour partir. À 9h, la compagnie Asiana Airlines nous envoie un mail : notre vol a 4h de retard. 4 heures.

4 H-E-U-R-E-S. Ça commence bien !

Comme on ne sait pas vraiment gérer ce genre de situation, et qu’on a un doute sur la véracité de l’info, on part quand même pour l’aéroport vers 16h. Héhé. En effet, on est un peu stressés.

À 17h30 on est arrivés à Charles de Gaulle. On passe les contrôles sans problème et sans attente (quelle surprise !), et la compagnie nous débarrasse de nos bagages – Hasta la vista, baby.

Heureusement que j’ai prévu des petits trucs pour passer le temps. Malgré la PS4 mise à disposition, on se rabat très vite sur ma Bonne Paye version poche ! Pendant qu’on joue, je reconnais des voix derrière moi. Deux de mes professeurs de lycée sont là, ils prennent le même vol que nous pour Séoul. Mais eux il partent en vacances au Cambodge (À noter dans mes prochaines destinations). 

Dans la vie, il y a des fois où on se dit que le monde est vraiment petit.

On part enfin vers 23h20. Le vol se déroule sans encombre, les plats se veulent typiquement coréens, les hôtesses et les stewarts sont agréables… Pour le moment, rien à dire, exceptées les 4h20 de retard. « Pour le moment. »

WELCOME TO INCHEON AIRPORT

Le vol OLY2ON atterrit à Incheon International Airport vers 18h (heure coréenne). Ouf, pile à l’heure pour attraper notre correspondance de 19h15, en direction de Ho Chi Minh !

Mais non, notre correspondance est elle aussi retardée. Du coup on visite absolument toooooooute cette section de l’aéroport, et on fait du repérage pour notre correspondance du retour. On a même pu faire un atelier gratuit dans lequel on apprend la technique de fabrication (Najeon) des tables traditionnelles coréennes (Soban).

TIPS : Si vous passez par l’aéroport de Inchéon, vous avez une grande salle dédiée aux dormeurs, avec des sortes de lits assez confortables. Mais surtout, vous avez un accès gratuit aux douches (si vous êtes en correspondance) qui sont très propres. Ça fait vraiment un bien fou entre deux vols interminables !

Nous avons eu le droit a une petite altercation avec un membre de la compagnie aérienne, qui s’est plutôt mal comporté pendant qu’on attendait l’embarquement. Cet évènement, et les retards auxquels nous avons eu droit, font que nous allons essayer d’éviter cette compagnie dorénavant ! 

Au lieu de 19h15, nous décollons à 00h30 le 25 décembre ! Joyeux Noël Nicolas !

Le vol qui nous mène à Ho Chi Minh ne dure que 5h30, à la différence des 11h du premier. Cette fois-ci nous ne sommes que tous les deux sur notre rangée, c’est le grand luxe et on en profite.

GOOD MORNING VIETNAM !

Notre avion arrive enfin à destination à 3h47 du matin. Le temps de passer la  douane, de récupérer nos bagages et de prendre un taxi pour arriver à l’hôtel, il est déjà presque 5h30. En réalité, on a un petit souci avec le taxi également. Héhé. En effet, ce dernier ne nous laisse pas sortir de la voiture tant que nous ne lui avons pas donné 400 000 dongs (16€ !). Je finis par lui donner 300 000 dongs, parce qu’on commence vraiment à en avoir marre.

TIPS : Ne prends surtout pas un des taxis qu’il y a juste devant la sortie de l’aéroport, ceux qui viennent te chercher à pieds. Ils sont toujours plus chers que ceux que tu peux trouver un peu plus loin dans la rue.

TIPS : Uber est répandu à Ho Chi Minh City et à Hanoi, n’hésite pas à l’utiliser si tu ne sais pas comment t’y prendre pour négocier (comme nous). Le prix est fixé avant la course, et tu auras – peut-être – le droit à une ceinture de sécurité (ce qui est presque impossible dans un taxi normal). Par exemple, pour le même trajet ‘aéroport – Blue River Hôtel’, nous en avons eu pour 80 000 dongs avec Uber (au lieu de 300 000 dongs avec le taxi de l’aéroport).

Attention, nos péripéties ne s’arrêtent pas là. Une fois que le taxi nous a déposé, nous mettons une bonne demie heure pour trouver l’hôtel ! On en arrive même à lancer Google maps (Ouille les 12€ de hors-forfait pour 30 secondes).

TIPS : Avant ton départ, pense à télécharger la carte de ta destination sur Google Maps. Comme ça tu peux utiliser la carte hors-connexion et sans utiliser ton forfait ! 

Il s’avère que la petite ruelle où se situe notre hôtel a une grosse panne d’électricité, du coup on est passé devant sans le voir ! On le trouve vers 6h du matin, et l’employé de garde nous ouvre gentiment. Il nous dit que l’électricité reviendra à la normale le lendemain, et que nous devons changer de chambre à 12h.  Seulement, pas d’électricité ça veut  dire pas de lumière ni d’eau chaude. Donc on se douche à l’eau froide (ça ne fait pas de mal non plus), dans le noir total !

Vite au lit, il ne nous reste plus que 5h pour dormir ! Prochaine étape : la découverte de Ho Chi Minh City sous la pluie !


Voilà notre arrivée au Vietnam et toutes ses surprises. 

Si je te raconte toutes ces petites anecdotes, qui n’ont pas été très plaisantes à vivre sur le moment, c’est parce qu’elles ont leur importance. 
Je n’ai rien prévu de tout ça, alors que j’étais sûre de partir bien préparée. Pour autant, ces ratés et ces surprises font partie de nos bons souvenirs. On apprend à mieux s’organiser et à trouver de nouvelles alternatives.

Il y a forcément des moments comme ceux-ci dans un voyage. Même avec de l’expérience, les imprévus se font toujours un chemin dans ton histoire. Mais ces étapes nous apprennent à relativiser, à positiver dans les situations difficiles, et elles font de bonnes anecdotes à raconter !

MOTS-CLES
RELATED POSTS

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

SARAH
SÈTE, FRANCE

Hello, je m'appelle Sarah ! Jeune française passionnée de cinéma, c'est dans mes voyages que je trouve l'inspiration. Si mes voyages et mes pensées résonnent avec tes propres envies (ou si tu aimes tout simplement les belles histoires accompagnées de jolies images), alors bienvenue dans mon carnet !